Warning: Declaration of TCB_Menu_Walker::walk($elements, $max_depth) should be compatible with Walker::walk($elements, $max_depth, ...$args) in /home/physikat/public_html/wp-content/plugins/thrive-leads/tcb/inc/classes/class-tcb-menu-walker.php on line 0

Warning: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at /home/physikat/public_html/wp-content/plugins/thrive-leads/tcb/plugin-core.php:100) in /home/physikat/public_html/wp-content/plugins/sg-cachepress/core/Supercacher/Supercacher_Helper.php on line 77
Les 4 Principes D’Entraînement Que Seuls Ceux Qui Veulent Plus De Masse Musculaire Mettent En Application – PhysikAthletik

Les 4 Principes D’Entraînement Que Seuls Ceux Qui Veulent Plus De Masse Musculaire Mettent En Application

principes

Votre physique reflète votre estime de vous-même.

Une question pour vous:

Lorsque vous vous entraînez, est-ce que vous cultivez votre physique ou votre égo?

Ceux qui ont une bonne estime de soi ont utilisent une technique d’exercice adéquate. Vous pouvez voir qu’ils ont en commun :

  • Un intérêt pour la progression, pas pour se faire remarquer
  • Ils s’entraînent pour eux-même, pas pour les autres
  • Ils savent que lever des charges lourdes de la mauvaise façon ne les fera pas progresser aussi vite qu’utiliser une technique d’exercice adéquate EN TOUT TEMPS.

Voici 4 principes d’entraînement que vous pouvez utiliser dès maintenant pour avoir une technique impeccable :

1. Recherchez des façons de rendre l’exercice plus difficile, pas plus facile

Par exemple, faire une pause lorsque la barre est au sol lors des soulevés de terre va surcharger votre système neuro-musculaire plus adéquatement que d’utiliser le rebond.

N’oubliez pas que les culturistes qui réussissent cherchent à ressentir le muscle, pas la charge.

Notez cependant qu’il y a une grosse différence entre l’entraînement en force et en masse et lever des charges de façon explosive. Ce sont deux types d’entraînement différents qui ont chacun leur but propre.

2. Ne sacrifiez pas le style pour mettre plus de poids sur la barre

Comme le disait Charles Poliquin, on connait tous des gens qui ont améliorés leur développé-couché (bench press) de 20 ou 30 kg en un seul mois. Il expliquait leur méthode comme suit :

  • Levant les fesses du banc = + 5 kg
  • Rebondir dans la position basse = + 10 kg
  • Augmenter la largeur de la prise = + 5 kg
  • N’achève pas le mouvement en extension complète = + 5 kg

Bref, ça à l’air de n’importe quoi, c’est un développé, c’est couché (enfin… presque), mais ce n’est pas du développé-couché.

3. Le contrôle de la charge

Il faut contrôler la charge, et non se laisser contrôler elle. C’est surtout vrai pour la phase excentrique (négative) du mouvement.

Bien que vous soyez plus fort durant la phase excentrique que dans la phase concentrique, vous recruitez moins de fibres musculaires durant la portion négative du mouvement. Donc cette même charge est répartie sur moins de fibres, et donc la tension est plus grande.
Profitez au maximum de chaque répétition en prenant votre temps et en maximisant la surcharge excentrique à chaque répétition.

Des études biomécaniques sur des powerlifters aux Championnats Mondiaux de l’IPF ont démontré que les meilleurs leveurs étaient ceux qui descendaient la barre le plus lentement

Évidemment, ça ne s’applique pas aux haltérophiles, puisque ceux-ci doivent maximiser la composante élastique de l’entraînement à la fin de la phase négative

4. Ils choisissent une charge adéquate pour le nombre de séries

C’est bien beau de pouvoir lever 100 kg pour 10 coups au squat, mais si vous avez 5 séries à faire, et que la première se termine à 8 alors que la dernière tourne autour de 4, vous avez levé pour le bénéfice du vidéo Instagrumot ou Snappechatte que vous allez publier. Mais aurez plus de résultats pour autant?

Pour réussir, il faut atteindre un volume suffisant. En utilisant une charge qui vous permet de rester dans une fourchette de répétitions sensée et logique pour un même exercice, vous allez progresser plus vite en force et en masse musculaire

Bien sûr certains sont déjà en train de gueuler derrière leur écran que des mouvements de triche, tout le monde en fait, y compris les gros culturistes de l’Olympia.

C’est exactement ça qu’on a pas dit! C’est ok de tricher (un peu)

  • sur la dernière répétition
  • de manière programmée pour les avancés
  • de temps à autre, juste pour le fun

Ce qui ne l’est pas, c’est de rester coincé sur un plateau et de gâcher du temps d’entraînement pour une gloire momentanée, sans prendre un gramme de muscle en 1 an.

Donc ayez de l’estime de vous-même, et utilisez une technique adéquate 98% du temps. Et le 2% restant, là pour pourrez lever pour avoir du fun.

Leave a Comment