Warning: Declaration of TCB_Menu_Walker::walk($elements, $max_depth) should be compatible with Walker::walk($elements, $max_depth, ...$args) in /home/physikat/public_html/wp-content/plugins/thrive-leads/tcb/inc/classes/class-tcb-menu-walker.php on line 0

Warning: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at /home/physikat/public_html/wp-content/plugins/thrive-leads/tcb/plugin-core.php:100) in /home/physikat/public_html/wp-content/plugins/sg-cachepress/core/Supercacher/Supercacher_Helper.php on line 77
Vos Pectoraux Limitent T’ils Vos Chin-Ups – PhysikAthletik

Vos Pectoraux Limitent T’ils Vos Chin-Ups

Le Squat du Haut du Corps

Les chin-ups, ou les tractions pour mes amis français, sont souvent considérés comme le squat du haut du corps.

Bien que les grands dorsaux et les fléchisseurs de l’avant-bras soient les muscles principaux, les prime movers, il y a d’autres muscles importants pour cet exercice.

Oui, les muscles du dos comme les trapèzes, les rhomboïdes, la coiffe et les grands ronds sont tous sollicités durant les chin-ups.

Par contre, les pectoraux jouent aussi un rôle actif durant ce mouvement.

Vous pourrez vous demander pourquoi un muscle de l’avant du corps joue un rôle dans un mouvement traditionnellement sensé entraîner le dos et les biceps.

Tout d’abord une petite précision:

Je parle ici du chin-up, et non du pull-up.

Bien que les mouvements soient similaires dans leur patron-moteurs, l’activation et l’amplitude de mouvement ne le sont pas.

Le Chin-up vs Chin-up

Lors du chin-up, les paumes sont tournées vers soi, dans une prise qu’on appelle en supination. Pour le pull-up, au contraire, les paumes sont tournées contre soi. On ne voit donc que le dos de nos mains. Cette prise est dite en pronation.

Pull-Up à gauche/Chin-up à droite. Image tirée du Guide des Mouvements en Musculation de Frédéric Delavier

Bien que les deux exercices actives les pectoraux, il semble que le chin-up a une plus grande influence sur le recrutement des pectoraux.

Bon, ceci étant dit, quel rôle joue les pectoraux?

Je parle ici des deux muscles pectoraux, le grand (pectoralis major) et le petit (pectoralis minor).

Les études électromyographiques, qui servent à mesurer l’activité des muscles durant la contraction, indiquent que ceux-ci servent à initier le mouvement et stabiliser la tête de l’humérus dans le premier tiers du mouvement.

Il reste actif tout le long de l’exercice, mais est surtout utile au début.

Par la suite, son action consiste plus à garde le bras proche du corps

Pourquoi donc?

Il faut connaître les fonctions du muscle pour comprendre cette situation.

Le grand pectoral est principalement responsable de l’adduction et de la rotation interne de l’humérus, l’os du bras.

Lorsque l’on a les bras au-dessus de la tête, le faisceau sternal et le faisceau abdominal de ce muscle sont sous tension.

Donc en se contractant, il aide à initier le mouvement de ramener le bras vers l’arrière.

Le petit pectoral, lui, aide à la dépression de la scapula, c’est-à-dire à abaisser l’omoplate.

On peut donc voir que les deux muscles sont utiles lors du mouvement de chin-up.

Par contre, étant donné la plus grande amplitude de mouvement du pull-up, ils sont moins actifs durant ce dernier.

Le grand pectoral peut être activé de 44% à 57% lors du chin-up, selon une étude.

Évidemment, oubliez la pompe de chest durant les chin-ups, mais c’est un muscle qui participe définitivement au mouvement et contribue à la performance lors du chin-ups.

Pour les sportifs, c’est particulièrement vrai dans les actions de lancer, au baseball par exemple, ou lors d’exercices de grimpe.

Leave a Comment